Un dîner de philosophes !

Jean Huber, Un dîner de philosophes, 1772 ou 1773, Voltaire Foundation, Oxford.

Familier de Voltaire, le peintre Jean Huber (1721-1786)  témoignage de l'essentiels de la vie au quotidien du philosophe sous la forme de tableaux et de croquis

Le tableau ci-dessus donne une assez bonne idée de l'entourage que Voltaire entretint dans sa demeure de Feney. Interdit de séjour à Versailles par Louis XV, Voltaire se sentant toujours menacé trouve en havre de paix, dans la région de Gex, et Tournay, territoire français, aux porte de Genèvre alors un État indépendant.

La scène imaginée par Jean Huber est une scène de fiction : jamais Diderot n’est venu à Ferney et les autres invités en furent les hôtes à des dates différentes. Sont ainsi représentés autour de Voltaire : le père Adam,  d’Alembert, Condorcet, Diderot, La Harpe.

Au centre, levant la main comme pour imposer le silence, Voltaire semble vouloir laisser la parole à Diderot (à droite), cependant que Condorcet (à gauche) continue son aparté avec le père Adam ecclésiastique que tolère Voltaire, lui aussi un familier du Philosophe.

Voltaire n'est plus seulement l'homme le plus célèbre de son époque : il est devenu un mythe. De toute l'Europe, on attend ses publications comme des oracles.

Il est le penseur précurseur de la Révolution française, il fréquente les Grands et courtise les monarques, sans dissimuler son dédain pour le peuple. Apôtre de la tolérance, il s'entête dans des polémiques hargneuses. Certain de ces écrit ou propos lui vaudront d'être banni de certaine cours princières, voir des séjours en prison. Maladif et hypocondriaque, il brillera toujours par son énergie et sa vivacité d'esprit.

Le siècle des Lumières correspond au XVIIIème siècle en Europe. La philosophie des Lumières désigne le mouvement intellectuel qui s'est développé à cette période autour d'idées pré démocratiques, telles que l'établissement d'une éthique, d'une esthétique et d'un savoir fondé sur la " raison éclairée " de l'homme.

Les inspirateurs de ce mouvement de pensée, écrivains, philosophes emblématiques se voient comme une élite courageuse d'intellectuels œuvrant pour un progrès du monde, transcendant les siècles d'irrationalité, de superstition et de tyrannie des siècles passés. Ce mouvement utopique doit être rapproché de l'idée d'équité sociale  face la montée du capitalisme naissant.

Voltaire en bon gestionnaire en compagnie de Mme Denis, sa nièce, gouvernante et compagne, développe son domaine  de Ferney. Il aménage la région, bâti, plante des vergers, développe l'agriculture et l'élevage. La vie au quotidien est rythmé par les visites d'artistes, savants, princes, ambassadeurs et les esprits les plus éminents se rendent en pèlerinage à Ferney chez cet " aubergiste de l'Europe ".

De la table de Voltaire on ne sait pas grand chose , il en est tout autrement de ces nombreuses conversations brillantes où les idées feront leur chemin.

En 1778, Voltaire revient à Paris : le peuple de la capitale l'accueille avec un tel enthousiasme que certains historiens voient dans cette journée du 30 mars " la première des journées révolutionnaires ".

Il meurt à Paris le 30 mai 1778 et ses cendres sont transférées au Panthéon de Paris le 11 juillet 1791 après une cérémonie grandiose. Par un hasard de l'Histoire, sa tombe se trouve en face de celle de Jean-Jacques Rousseau, qu'il n'appréciait pas.


 
       -  Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné de Diderot et d'Alembert

 


Retour au texte    

 

 

            Urbi et Orbi                                 Stanislas                                  Portrait                                       Nancy              

 

 

                          Google